Une infirmière tchèque suspectée du meurtre de six patients a été définitivement acquittée

26-07-2016

Věra Marešová, l’infirmière qui était suspectée du meurtre par empoisonnement de six patients à l’hôpital de Rumburk, en Bohême du Nord, a été définitivement innocentée. Le verdict a été rendu ce mardi par le tribunal supérieur de Prague, qui a rejeté l’appel de la partie plaignante. En janvier dernier, Věra Marešová avait déjà été innocentée par le tribunal d’Ústí nad Labem, qui avait estimé que les patients n’étaient pas décédés des suites de l’administration de potassium, mais en raison de leur mauvais état de santé. Estimant qu’il n’était pas possible d’établir pleinement sa responsabilité, le juge avait alors tranché en faveur de l’accusée. Dans l’acte d’accusation, il était reproché à l’infirmière d’avoir administré des doses mortelles de potassium à cinq femmes et un homme, entre 2010 et 2014, pour alléger sa charge de travail. Elle avait été arrêtée après avoir été soupçonnée d’euthanasie sur un patient âgé en phase terminale de maladie. Les experts de la cour ont éliminé la possibilité d’un problème psychiatrique. Si elle avait été reconnue coupable, Věra Marešová, qui a quand même passé quatorze mois en détention provisoire et dont le cas a fait l’objet d’une enquête et d’un débat judiciaire longs de 513 jours, aurait risqué la prison à vie.