Václav Havel condamne le verdict contre la leader de l’opposition birmane

12-08-2009

La voix de Václav Havel est venue s’ajouter mardi au tollé international suite à la condamnation à 18 mois supplémentaires de résidence surveillée assignés à l’opposante birmane Aung San Suu Kyi. L’ancien président tchèque et ancien dissident a qualifié ce verdict de « scandaleux » et le considère comme typique de la « politique de cynisme d’un des régimes totalitaires les plus durs au monde ». La Prix Nobel de la Paix Aung San Suu Kyi a passé plus de 13 ans en résidence surveillée.