Václav Havel condamne l’incarcération de l’opposante birmane Aung San Suu Kyi

16-05-2009

Dans une lettre ouverte adressée au secrétaire général de l’ONU, l’ex-président tchèque Václav Havel proteste contre la conduite en prison de l’opposante birmane Aung San Suu Kyi que la junte inculpe d’avoir contrevenu aux termes de son assignation à résidence en laissant un Américain s'introduire à son domicile de Rangoun. Václav Havel condamne fermement l’incarcération de la lauréate du Prix Nobel de la Paix qui a passé plus de 13 ans en résidence surveillée et qui encourt 5 ans de prison. Le procès est prévu pour le 18 mai. L’incarcération de la dissidente birmane a été condamnée par les députés du parti des Verts et d’autres représentants de la chambre basse du parlement tchèque.