Václav Klaus entretenait du respect pour Václav Havel depuis les années 1960

18-12-2011

 « Václav Havel était devenu le symbole de l’Etat tchèque moderne », a déclaré Václav Klaus dans une allocution prononcée dimanche en début d’après-midi. En 2003, Václav Klaus, dont le deuxième mandat actuel s’achèvera en 2013, a succédé à Václav Havel au Château de Prague, siège de la présidence de la République tchèque. « Même si nous étions au courant de la gravité de son état de santé, cette information est pour nous quelque chose que nous n’osions pas admettre », a regretté le chef de l’Etat. Les deux hommes, qui ont été les principales figures des grandes transformations dans les années 1990, ne s’appréciaient pas particulièrement. Pour autant, ce dimanche, Václav Klaus a affirmé qu’il entretenait du respect pour Václav Havel depuis les années 1960, lorsqu’il en avait fait la connaissance. Il a rappelé que c’est Václav Havel qui l’avait invité à rejoindre le Forum civique en création en 1989. « Sa personnalité, son nom et son travail ont considérablement contribué à ce que la République tchèque intègre rapidement la communauté des pays libres et démocratiques », a ajouté Václav Klaus. Des livres de condoléances seront mis à disposition du public au Château de Prague lundi, à partir de 10 heures.