Václav Klaus : L’UE ne doit pas rester passive face au différend entre la Grèce et la Macédoine

08-02-2011

Selon le président tchèque Václav Klaus l’Union européenne ne devrait pas rester passive face à la querelle entre la Grèce et la Macédoine au sujet du nom de cette dernière. Václav Klaus a fait cette déclaration à l’issue de sa rencontre avec président de la Macédoine Gjorgji Ivanov venu pour une visite de deux jours en République tchèque. Le président tchèque s’est montré également favorable à l’ambition de la Macédoine d’intégrer l’Union européenne et a critiqué la Grèce qui cherche à bloquer ce processus. Selon le président Gjorgji Ivanov, la Macédoine a déjà rempli les conditions d’adhésion à l’Union européenne mais se heurte toujours à la résistance de la Grèce.