Vaclav Klaus ne signera pas la ratification tout de suite

06-05-2009

Cela ne veut pas dire pour autant que le processus de ratification est terminé en République tchèque. Le texte doit encore être paraphé par le Président de la République, Vaclav Klaus, l’un des plus farouches opposants au traité de Lisbonne. Il a indiqué qu’il ne signerait pas avant le deuxième référendum irlandais. Des sénateurs ODS ont également déclaré qu’ils voulaient à nouveau saisir la Cour constitutionnelle à propos de la compatibilité du traité avec la loi fondamentale tchèque. Et le chef de l'Etat a précisé que si la Cour était saisie, il attendrait son verdict pour prendre sa décision.