Václav Klaus s’explique sur le report de la ratification du Traité de Lisbonne

24-09-2009

Le président tchèque Václav Klaus refuse d’apposer sa signature à la ratification du Traité de Lisbonne avant le verdict de la Cour constitutionnelle qui devrait se prononcer sur une plainte d’un groupe de sénateurs tchèques. La plainte n’a pas encore été portée. C’est ce qu’on apprend dans une lettre adressée par le président Václav Klaus à la vice-présidente du Sénat Alena Gajdůšková du Parti social-démocrate. Václav Klaus explique dans la lettre que plusieurs sénateurs lui ont demandé de différer la ratification jusqu’au verdict de la Cour constitutionnelle et qu’il a fait suite à leur demande car il veut respecter les droits qui leur sont garanties par la loi.