Václav Klaus s’explique sur le report de la ratification du Traité de Lisbonne

25-09-2009

Le président tchèque Václav Klaus refuse d’apposer sa signature à la ratification du Traité de Lisbonne avant le verdict de la Cour constitutionnelle qui devrait se prononcer après avoir été saisie par un groupe de sénateurs tchèques. C’est ce qu’il a expliqué dans une lettre adressée par le président Václav Klaus à la vice-présidente du Sénat Alena Gajdůšková, du Parti social-démocrate. Václav Klaus explique dans cette lettre que plusieurs sénateurs lui ont demandé de différer la ratification jusqu’au verdict de la Cour constitutionnelle et qu’il a fait suite à leur demande car il veut respecter les droits qui leur sont garanties par la loi. Le recours constitutionnel devrait être déposé par ces sénateurs mardi prochain.