Vandalisée, la statue d'Ivan Koniev à Prague provoque des tensions diplomatiques avec Moscou puis est nettoyée

24-08-2019 mis à jour

Le ministère russe des Affaires étrangères a convoqué vendredi le chargé d'affaires tchèque à Moscou pour protester contre le sort réservé à la statue du maréchal soviétique Ivan Koniev à Prague, souillée à l'occasion de l'anniversaire de l'invasion de la Tchécoslovaquie par la Russie.

Dans une note diplomatique adressée au ministère tchèque des Affaires étrangères, le ministère russe des Affaires étrangères a dénoncé "cet acte de vandalisme, insultant ceux qui avaient perdu la vie lors de la libération de la Tchécoslovaquie" et exigé qu'une enquête soit ouverte et que le coupable soit puni. Il a également appelé les autorités tchèques à éliminer la peinture rouge et à prévenir des actes de vandalisme similaires à l'avenir.

Le ministère tchèque des Affaires étrangères a regretté cet incident, tout en précisant que toute décision concernant la statue était entièrement entre les mains de l'administration locale du sixième arrondissement de Prague.

Samedi après-midi, un groupe de personnes est venu nettoyer la statue ; la mairie de Prague 6 a indiqué qu'il s'agissait d'une initiative privée.