Ventes de vin au noir : l’Etat tchèque estime à 90 millions d’euros le montant des fraudes fiscales

25-02-2015

L’Etat tchèque estime à 2,5 milliards de couronnes (près de 90 millions d’euros) le montant annuel de son manque à gagner conséquence de la vente illégale de vin dans le pays. Les chiffres ont été communiqués par le président de la Fédération nationale des viticulteurs (SVČR), ce mercredi. Selon l’étude réalisée, quelque 100 millions de litres de vin sont vendus chaque année en République tchèque sans être déclarés. Vendu dans environ 30 000 endroits différents dans le pays, le vin en barrique est mis en cause par les autorités. Il s’agit à la fois de vin produit en République tchèque comme de vin importé au noir. Pour remédier à la situation et empêcher également la falsification courante, le ministère de l’Agriculture a annoncé, la semaine dernière, qu’il envisageait de limiter la vente de vin en barrique, par exemple aux caves des producteurs et aux vinothèques, et renforcer les contrôles.