VIH/SIDA : le coronavirus a freiné le dépistage en Tchéquie

10-06-2020

Pendant la période de confinement, le nombre de tests de dépistage du VIH a baissé en République tchèque. Selon les données statistiques publiées par le Laboratoire national de référence pour le sida, les médecins ont effectué en mars et en avril de cette année 194 000 tests qui ont permis de détecter 23 nouveaux cas de VIH, alors que pendant la même période de 2019, 40 nouveaux cas de séropositivité ont été recensés pour 233 000 tests. « L’état d’urgence lié au Covid-19 a eu un impact sur le nombre de tests de dépistage effectués en Tchéquie », a constaté Miroslav Hlavatý de l’association Red Ribbon, active dans la prévention du VIH.

Depuis la mise en place du dépistage du virus VIH/sida dans le pays en 1985, un total d’un peu plus de 3 655 cas a été recensé, en grande majorité parmi les hommes. La maladie s’est déclenchée chez 684 personnes et 315 y ont succombé. Ces données prennent en compte également les étrangers vivant en République tchèque. Depuis le chiffre record de 268 infections au VIH détectées en 2016, le nombre de nouveaux cas tend à diminuer.