Violences dans le milieu du football - les présidents des clubs perdent patience

24-03-2014

En République tchèque, le football peine à gagner contre les violences qui se produisent entre certains supporteurs dans les stades ainsi qu’en dehors. Suite au match ayant opposé ce samedi le Baník Ostrava au Sparta Praha, la police a détenu à plus de trente individus en raison de violents affrontements, et a inculpé six personnes de troubles à l'ordre public. L’intérêt porté par les médias à cette situation va très probablement conduire la direction de l’Association de football, ainsi que son président, Miroslav Pelta, à imposer des sanctions et des mesures plus strictes. Ce lundi, Miroslav Pelta a convenu avec le ministre de l’Education, des Sports et de la Jeunesse, Marcel Chládek, de la création d’un groupe de travail, qui aurait pour tâche de préparer un changement de législation dans la lutte contre les hooligans. Cette proposition soutiendra également le retour des policiers dans les stades ainsi qu’une immatriculation préalable des supporteurs.