Visite du président chinois : l'affaire des drapeaux continue avec l'arrestation de douze personnes

28-03-2016

En marge de la visite du président chinois en République tchèque, des activistes ont remplacé deux drapeaux chinois, placés sur l'itinéraire que devait suivre le chef de l'Etat entre l'aéroport et le château de Prague, par des drapeaux tibétains. La police est intervenue pour remettre les drapeaux initiaux et, selon sa porte-parole Andrea Zoulová, a procédé à l'arrestation de douze personnes. Dans la nuit de vendredi à samedi, une cinquantaine de drapeaux chinois avaient déjà été vandalisés à l'aide d'une peinture sombre. Le passage du président a également donné lieu à de menus accrochages entre des ressortissants chinois présents pour l'accueillir et des sympathisants de la cause tibétaine.