L'écrivain Benoît Duteurtre et la musique tchèque

07-12-2002

Le week-end dernier, Prague a accueilli l'écrivain français, Benoît Duteurtre. Ce romancier, nouvelliste, essayiste et animateur de la radio, est aussi lauréat du Prix Médicis de 2001 pour son roman "Le Voyage en France". Il connaissait, déjà, la République tchèque où il avait participé au projet "Les Belles étrangères", dans le cadre duquel, on avait présenté aux lecteurs tchèques plusieurs écrivains français. Ils sont venus pour présenter leurs livres, pour donner des lectures publiques et pour participer à des tables rondes, non seulement dans la capitale, mais aussi dans plusieurs villes de province, dans des bibliothèques et des universités. Le week-end dernier, il ne s'agissait pas, cependant, de la littérature, mais de la musique. Benoît Duteurtre est venu pour animer une table ronde consacrée à la musique tchèque d'un genre plutôt léger, l'opéra comique, l'opérette, le music-hall. Je l'ai rencontré dans la villa Bertramka, où il préparait cette émission, à laquelle il avait invité le musicologue tchèque, Ivan Ruml. J'ai profité de l'occasion pour poser à Benoît Duteurtre quelques questions.