La sélection musicale de la Saint-Sylvestre de Radio Prague

31-12-2013

Ce mardi soir, l'année 2013 s'achèvera en fanfare et en flonflons, avec, pour beaucoup, une liste de lecture musicale qui mènera jusqu'au fatidique compte à rebours de minuit et se prolongera dans les vapeurs alcoolisés de la nuit. Mais quelle playlist ? Le dicton dit « Co Cech, to muzikant », à savoir que tout Tchèque est musicien. Or, après une enquête rondement menée, nous sommes en mesure d'affirmer que derrière chaque membre de la rédaction de Radio Prague se cache également un mélomane, bien qu'il s'ignore parfois. C'est pourquoi nous nous sommes pliés en quatre pour vous fournir la playlist idéale, en tout cas la nôtre, afin que cette nuit de la Saint-Sylvestre soit inoubliable. Bien sûr, l'émission ne dure qu'une demi-heure, et il ne faut donc pas hésiter à l'écouter en boucle jusqu'aux douze coups de minuit. Bonne écoute à toutes et à tous.

Pour Denisa, il était tout d'abord important de rendre hommage à Pavel Bobek, décédé en novembre dernier à l'âge de 76 ans et parti rejoindre le panthéon des chanteurs de country. Voici un extrait de l'une des chansons de cet artiste, qui a marqué de son empreinte un demi-siècle de variété tchèque.

Et c'est une chanson tristement appropriée que Denisa vous propose par ailleurs d'écouter, Slunečný hrob - « La tombe ensoleillée ». Composée et jouée en 1969 par l'un des groupes les plus marquants de l'underground tchèque, Blue Effect, ce morceau jette un regard nostalgique sur la période de l'enfance, un peu comme certains d'entre nous le font peut-être aussi pour cette année 2013.

Photo: SupraphonPhoto: Supraphon Nostalgique, Alena l'est peut-être, mais elle est surtout impatiente d'assister à la retransmission en direct de Rusalka, l'opéra majeur d'Antonín Dvořák, de l'Opéra métropolitain de New-York, prévue pour le début du mois de février prochain, dans une salle de cinéma de Prague, avec Renée Fleming dans le rôle titre. Il faut dire qu'Alena aime par-dessus tout cette œuvre et notamment deux de ses airs les plus connus, Mešíčku na nebi hlubokém - l'Air de la Lune - chanté par Rusalka et surtout le principal air de l'Esprit du lac - Vodník. Cela dit, la Rusalka qu'Alena apprécie par-dessus tout, c'est celle qui a été enregistrée il y a un certain temps déjà, avec deux interprètes magistraux - Gabriela Beňačková et Eduard Haken. Ce sont justement ces deux voix qu'elle vous propose d'écouter.

Comme les précédentes, l’année 2013 est elle aussi passée très vite. A peine finie 2012, ses Jeux olympiques d’été et son Euro de foot en Pologne et en Ukraine, que nous voilà déjà en 2014 avec ses JO d’hiver et son Mondial de foot au Brésil. Mais comme les années précédentes, certains jours de 2013 ont aussi été particulièrement longs. En tant que journaliste à Radio Prague, Guillaume repense à un de ces interminables dimanches après-midi passés à faire désespérément la chasse à l’info pour actualiser le site Internet de la station. Et c’est précisément un de ces dimanches où il ne se passe rien en République tchèque, un dimanche de février et de grisaille digne du plat pays de Jacques Brel, que Guillaume, en surfant à la recherche d’un peu d’actualité, a découvert « Zrní », un groupe qui, quelque semaines plus tard, sera récompensé du prix de « la découverte de l’année » en République tchèque pour son album « Soundtrack ke konci světa » - « Soundtrack pour la fin du monde ». Voici une des chansons de cet album, elle s’intitule « Rychta »…

Hm..., photo: Tomáš Vodňanský, ČRoHm..., photo: Tomáš Vodňanský, ČRo 2013 n'a pas seulement été marqué musicalement par l'émergence du groupe Zrní. L'année a également été placée sous le signe du sixième album du groupe alternatif Hm... Un nouvel album dont la sortie a été fêtée le 30 octobre par un concert dans la salle pragoise du Palác Akropolis, auquel a assisté Lucie. Elle vous a d'ailleurs préparé un dimanche musical sur le sujet avec des entretiens avec les membres du groupe, une émission qui sera diffusée prochainement. Pour que l'attente ne soit pas un cruel supplice, Lucie a choisi de vous faire écouter la chanson qui a donné son nom à cet album : « Lovu zdar » (« Bonne chasse ! »). Comme souvent pour les chansons de Hm..., les paroles et la musique ne correspondent pas au premier abord pour ensuite se rejoindre sur un sens un peu décalé et toujours inventif.

Photo: SupraphonPhoto: Supraphon Après la chasse, quoi de mieux qu'un quart d'heure américain ? Sans doute rien. Et ce quart d'heure, qui durera exactement trois minutes et trente-six secondes, vous est offert par Agnès, qui a sélectionné « Variace na renesanční téma », une chanson de Vladimír Mišík, figure marquante de la scène underground tchèque des années 1970, toujours prolifique aujourd'hui avec son groupe Etc, et membre un temps de Blue Effect, au sein duquel il chantait Slunečný hrob…

Vltava, photo: Site officiel du groupe VltavaVltava, photo: Site officiel du groupe Vltava Le 17 novembre 2009, alors qu'elle venait de débarquer à Prague, Agnès participe à une marche commémorant la révolution de Velours, laquelle était survenue exactement vingt ans auparavant. La marche suivait le parcours des étudiants de 1989, depuis Vyšehrad en remontant le long de la Vltava, jusqu'à Narodní třida, où des lanternes chinoises avaient été allumées et lancées dans le ciel. L'avenue était bondée, jamais Agnès ne l'avait vue aussi noire de monde. Et Vladimír Mišík avait alors chanté « Variace na renesanční téma », qui proclame que « Láska je jako večernice » (L'amour est comme l'étoile du berger). Pour les couples potentiels, c'est le moment ou jamais de se rapprocher avant 2014.

La magie de Cupidon a très certainement opéré sous l'étoile du berger de Vladimír Mišík. Et parfois, après l'amour, il y a l'acte d'amour. C'est semble-t-il le désir fou ressenti par un lièvre pour une chèvre qui lui a tapé dans l'œil et dont il est tombé amoureux, selon les paroles de cette chanson contre-nature du groupe de rock alternatif Vltava, « Zajíc a koza » (Le lièvre et la chèvre). Et c'est sur ces notes positives un brin olé-olé que s'achève cette émission spéciale de Radio Prague et peut-être aussi la nuit de la Saint-Sylvestre. Amusez-vous bien.

31-12-2013