Avec une XVIe édition réussie, le Marathon de Prague veut le Label d’or

10-05-2010

Un nombre record de coureurs a participé au XVIe Marathon de Prague, dimanche. Mais ça n’a pas été le seul record, puisque tant chez les hommes que chez les femmes, les records du parcours ont également été battu, à la grande satisfaction des organisateurs.

Eliud KiptanuiEliud Kiptanui Le Marathon de Prague s’est couru dimanche. Cette XVIe édition a été marquée par plusieurs records : record de participation tout d’abord avec 7 900 coureurs de 85 pays au départ sur la place de Vieille Ville, mais aussi nouveaux records du parcours chez les hommes comme chez les femmes pour ce qui a finalement constitué un triomphe kényan. Chez les hommes, Eliud Kiptanui a bouclé les 42 kilomètres en 2h05’39’’, améliorant ainsi de plus de deux minutes le précédent record, vieux de seulement un an. Eliud KiptanuiEliud Kiptanui Plus étonnant, Eliud Kiptanui, âgé de 26 ans, n’a disputé à Prague que le deuxième marathon de sa carrière après une première expérience dans son pays natal, dans les environs de Nairobi, en décembre dernier. A l’époque, Kiptanui avait parcouru la distance en 2h12’. A Prague, le jeune Kényan a donc amélioré son record personnel de plus de sept minutes pour ce qui est aussi la sixième meilleure performance mondiale de l’année et la dix-septième meilleure performance de tous les temps.

Helena KiropHelena Kirop Chez les femmes, le record du parcours, vieux de neuf ans, a lui aussi été battu par une Kényane. Favorite, Helena Kirop s’est imposée en 2h25’29’’ et a amélioré le record de plus d’une minute.

Autant de performances importantes pour les organisateurs du Marathon de Prague, qui espèrent obtenir pour leur épreuve dans un proche avenir le Label d’or de la Fédération internationale d’athlétisme. Un label qu’ils possèdent déjà pour le semi-marathon, tandis que l’épreuve sur la distance reine ne peut encore s’enorgueillir que du Label d’argent. Chargée de marketing et de la communication au sein de la société PIM organisatrice, Anne Scheuner-Descloux nous a expliqué avant le départ ce qu’il manquait encore au Marathon de Prague :

« Il y a beaucoup de critères à remplir pour avoir ce label d’or. Le premier est d’avoir des coureurs élite qui courent en dessous d’un certain temps (5 hommes dans un temps inférieur à 2h10’30’’ et 5 femmes en moins de 2h28’ de cinq pays différents, ndlr). Cette année, nous avons un champ d’athlètes élite très compétitif, surtout chez les hommes. Mais chez les femmes, ce n’est pas mal non plus avec notamment deux Chinoises. Nous avons des représentantes chinoises pour la première fois depuis 1998. L’autre point essentiel est la couverture médiatique, surtout à l’étranger. On doit être présents dans cinq pays au minimum pour la retransmission télévisée en direct. Ce sont donc les deux grands critères pour obtenir ce label d’or. Mais nous sommes sur la bonne voie. »

-7 900 participants au départ, c’est un record. Est-ce encore possible pour l’organisation à Prague d’augmenter ce nombre à l’avenir ?

« Oui, ça l’est. On aura surtout des contraintes au niveau des zones de départ et d’arrivée, surtout pour les corridors et les sas de départ. Mais il y a encore de la capacité, c’est certain. Ce qu’il faut, c’est en discuter avec la ville. Où et comment améliorer le parcours ? »

Succès populaire grandissant d’année en année, le Marathon de Prague tend donc également à devenir un rendez-vous important pour les coureurs d’élite.

Photos : Štěpánka Budková

10-05-2010