Foot – Championnat tchèque : c’est déjà reparti pour un tour

15-07-2019

Une semaine à peine après la finale de la Coupe du monde féminine, la Fortuna Liga, le championnat de République tchèque de football, a déjà repris ses droits le week-end écoulé. Comme lors des précédents exercices, le Slavia Prague, champion en titre, et le Viktoria Plzeň, son dauphin la saison dernière, sont les deux principaux prétendants à une nouvelle couronne. En retrait ces dernières années, et malgré une défaite dès la 1ère journée, le Sparta Prague entend retrouver un peu de son lustre d’antan pour se mêler lui aussi à la lutte dans le haut du classement.

C’est presque à se demander s’il y a bien eu une trêve estivale. La dernière journée des play-offs a été disputée le dernier week-end de mai, l’équipe nationale a ensuite remporté, début juin, deux matchs comptant pour les éliminatoires de l’Euro 2020, et voilà que, un mois à peine plus tard, le championnat national redémarre déjà. Ce n’est pas que la chose nous déplaise particulièrement. Aussi moyen soit-il parfois, on l’aime bien notre bon vieux championnat tchèque. Mais soit le temps passe de plus en plus vite – ce qui n’est pas le cas, quoiqu’on en dise -, soit il y a de plus en plus de football, et c’est là bien le cas. La faute aux play-offs instaurés la saison dernière, qui prolongent la saison de championnat de près d’un mois, la faute aussi, à l’aube de cette nouvelle saison, à la phase préliminaire des coupes d’Europe, dans laquelle sont engagés la majorité des clubs tchèques, et à la tenue, en juin prochain, de la phase finale du championnat d’Europe des nations, compétition pour laquelle la République tchèque entend bien se qualifier.

Viktoria Plzeň, photo: ČTK/Miroslav ChaloupkaViktoria Plzeň, photo: ČTK/Miroslav Chaloupka Quoiqu’il en soit, la 1ère journée de la Fortuna Liga, comme il convient, commercialisation du sport oblige, d’appeler officiellement le championnat tchèque, a donc été disputée ce week-end. Et en attendant l’entrée en piste du Slavia ce lundi soir à Zlín pour le dernier des huit matchs de l’ouverture de l’exercice 2019-2020, le Viktoria Plzeň n’a pas raté la première marche, à la différence du Sparta Prague.

Avec un groupe rajeuni dans lequel figure toujours l’attaquant français Jean-David Beauguel, le club de Bohême de l’Ouest, qui disputera la semaine prochaine contre les Grecs de l’Olympiakos le match aller du 2e tour préliminaire de la Ligue des champions, a logiquement disposé du Sigma Olomouc (3-1), samedi. Toujours entraîné par l’ancien sélectionneur Pavel Vrba, Plzeň a ainsi entamé de la meilleure des manières sa reconquête du titre de champion, objectif prioritaire annoncé en ce début de saison, avec une qualification pour la phase de groupes d’une coupe européenne.

Les nouveaux maillots de Sparta Prague, photo: ČTK/Kateřina ŠulováLes nouveaux maillots de Sparta Prague, photo: ČTK/Kateřina Šulová Troisième très loin du Slavia et du Viktoria la saison dernière, le Sparta, lui, est reparti sur les mêmes mauvaises bases. Devant un public nombreux (15 000 spectateurs) et malgré plusieurs renforts et un nouvel entraîneur Václav Jílek, les Pragois se sont inclinés (0-2) contre Slovácko, remettant ainsi déjà partiellement en cause leur préparation comme leurs objectifs, qui ne peuvent être que les plus élevés pour le club le plus titré du pays.

Reste donc le Slavia, qui a fortement regretté le départ de son défenseur ivoirien Simon Deli pour le FC Bruges, vice-champion en titre de Belgique, la semaine dernière. Les dirigeants du club pragois redoutent désormais de perdre également son compère camerounais Mickael Ngadeu. Actuellement en vacances après la Coupe d’Afrique des Nations à laquelle il a participé avec les Lions indomptables, Ngadeu s’est vu proposer un nouveau contrat, mais dispose d’une clause de départ d’un montant de 4,5 millions d’euros. Son départ associé à celui de Deli pourrait porter atteinte aux ambitions du champion de République tchèque en titre, les deux joueurs africains comptant assurément parmi les meilleurs défenseurs évoluant dans le championnat. Même s’il est bien conscient de cette réalité, l’entraîneur du Slavia, Jindřich Trpišovský veut d’abord penser au terrain et à l’immédiat sans trop se projeter sur les semaines à venir :

Jindřich Trpišovský, photo: ČTK/Kateřina ŠulováJindřich Trpišovský, photo: ČTK/Kateřina Šulová « Nous qualifier pour la Ligue des champions serrait un rêve qui se réalise. C’est aussi le premier grand objectif de notre saison. Mais avant cela, nous avons une entame de championnat compliquée avec deux déplacements suivis de la réception d’Olomouc. C’est d’abord là-dessus qu’il faut nous concentrer. Bien commencer le championnat sera aussi la meilleure préparation pour la Ligue des champions. »

A la différence de la saison dernière, le champion de République tchèque n’est plus qualifié directement pour la phase de groupes de la Ligue des champions. C’est donc par les barrages que le Slavia devra en passer…

15-07-2019