Hockey – Ligue des champions : le rêve inachevé de Jordann Perret et de Hradec Králové

05-02-2020

Ils en rêvaient, ils ne l’ont pas fait. Hradec Králové n’est pas devenu le premier club tchèque à remporter la Ligue des champions de hockey sur glace et Jordann Perret n’est, lui non plus, pas devenu le premier joueur français sacré champion d’Europe. En finale, mardi soir, malgré le soutien de son public, le club de Bohême de l’Est a été battu par les Suédois de Frölunda Göteborg (1-3), qui ont ainsi coiffé la couronne européenne pour la quatrième fois déjà.

Hradec Králové - Frölunda Göteborg, photo: ČTK/David TanečekHradec Králové - Frölunda Göteborg, photo: ČTK/David Taneček

« Cela va être un gros match, car Frölunda est habitué aux finales et aux titres, mais nous aurons toutes nos chances », avait confié Jordann Perret à Radio Prague International il y a un peu de plus de deux semaine de cela, au lendemain de la qualification de Hradec Králové, la première de l’histoire du club, pour la finale de la Ligue des champions.

Et le Mountfield a effectivement bien eu sa chance et a même cru tenir celle-ci par le bon bout lorsque son attaquant Petr Koukal a ouvert le score à la 7e minute de jeu. Mais en inscrivant trois buts quasiment coup sur coup en l’espace de trois minutes juste avant la fin du premier mi-temps, le champion en titre de Suède a confirmé son statut de favori et scellé le sort d’un match dont le score n’a ensuite plus évolué dans les deuxième et troisième tiers-temps malgré l’évidente bonne volonté de la formation tchèque.

Ainsi donc, Frölunda, qui avait déjà remporté trois des cinq premières éditions (en 2016, 2017 et 2019) a ajouté une quatrième Ligue des champions à son palmarès. Forcément déçu par la tournure des événements et de ne pas avoir pu offrir un plus grand bonheur aux près de 7 000 supporters qui avaient rempli la salle, le capitaine Radek Smoleňák reconnaissait toutefois la supériorité du nouveau champion d’Europe :

Radek Smoleňák, photo: ČTK/David TanečekRadek Smoleňák, photo: ČTK/David Taneček « Contre une équipe de la qualité de Frölunda, dès que vous avez une petite baisse de régime ou que vous faites quelques erreurs, vous le payez très cher et c’est ce qui nous est arrivé dans le premier tiers-temps. C’est dommage, car nous avons fait une bonne entame de match et marqué les premiers. Mais Frölunda possède une équipefantastique, qui a contrôlé le jeu une fois qu’elle s’est retrouvée devant au score. Honnêtement, ce sont les meilleurs qui ont gagné ce soir. Nous avons donné le maximum, je pense que nous n’avons pas grand-chose à nous reprocher. Sur le coup, tout le monde est très déçu, mais je crois que nous apprécierons mieux le parcours que nous avons réalisé dans la compétition avec le temps. »

Après le Sparta Prague en 2017, déjà battu par les Indiens de Frölunda, le Mountfield Hradec Králové est donc devenu le deuxième club tchèque à échouer en finale d’une Ligue des champions qui tend à gagner en prestige, mais à laquelle la participation des clubs russes de la ligue continentale eurasiatique KHL, dont le niveau de jeu est généralement considéré comme le meilleur en Europe, apporterait un plus indéniable.

Jordann Perret doit, lui, par conséquent se contenter de continuer à entretenir son rêve de conquête d’un premier titre européen. Et cette finale perdue n’est peut-être bien, qui sait, que partie remise pour l’attaquant international français. Satisfait de ses services, le club a en effet récemment levé l’option d’une année supplémentaire qui figurait dans son contrat pour la saison prochaine, qui sera par conséquent déjà sa quatrième dans l'Extraliga tchèque.

Hradec Králové, photo: ČTK/David TanečekHradec Králové, photo: ČTK/David Taneček
05-02-2020