Hockey – Mondial : entrée en lice réussie pour les Tchèques contre la France

10-05-2010

Sans surprise la République tchèque a battu la France (6-2), dimanche, pour le premier match des deux équipes au Championnat du monde de hockey sur glace en Allemagne. Mais Tchèques et Français n’ont pas les mêmes ambitions pour ce Mondial.

Tchéquie - France, photo: CTKTchéquie - France, photo: CTK Il n’y a donc pas eu de surprise dimanche à Mannheim, en Allemagne. Pour son entrée en matière au Mondial de hockey sur glace, la République tchèque a disposé de la France avec quatre buts d’écart (6-2). Dominateurs dès l’entame de match, les partenaires de Jaromír Jágr ont mené 4 à 0 à l’issue des deux premiers tiers-temps avant de se relâcher dans les vingt dernières minutes, permettant ainsi aux Français d’inscrire deux buts et de corriger le score. A l’issue de la rencontre, l’entraîneur tchèque Vladimír Růžička était donc plutôt satisfait du comportement sérieux de ses joueurs :

Vladimír Růžička, photo: CTKVladimír Růžička, photo: CTK « Je pense que nous avons pris le match par le bon bout. Nous avons fait une bonne entame avec 18 ou 19 tirs sur la cage française dans le premier tiers-temps. Cela nous a permis de posséder deux buts d’avance assez rapidement. Nous avons inscrit deux autres buts dans le deuxième tiers-temps, mais à 4 à 0, je dirais que nous nous sommes arrêtés de jouer dans le dernier tiers-temps. Je pense néanmoins que la France était un adversaire idéal pour nous pour un premier match. C’est une équipe coriace, qui n’a rien lâché, qui a plutôt bien défendu avec un bon gardien. Pour nous, c’était une obligation de gagner et c’est bien que nous l’ayons remplie. »

Dans le camp français, ce match contre la République tchèque était spécial pour Yorick Treille. L’attaquant des Bleus est en effet le seul joueur français à évoluer dans l’Extraliga, le championnat tchèque. Après deux saisons à Vítkovice, le club d’Ostrava, Yorick Treille portera même le maillot du Sparta Prague la saison prochaine. Mais avant cela, dimanche, il a reconnu la supériorité des Tchèques :

Petr Gřegořek et Yorick Treille, photo: CTKPetr Gřegořek et Yorick Treille, photo: CTK « On a mis un peu de temps à se mettre dans le match. Les Tchèques allaient vite. C’est une très bonne équipe. Nous, on n’a pas l’habitude des matchs à ce rythme-là. Les gars étaient un peu nerveux. Mais le troisième tiers-temps a été plus positif. C’est ce qu’il faut garder en mémoire pour avancer et progresser en vue des prochains matchs. »

Alors que les Tchèques menaient 5 à 0, c’est Yorick Treille qui a marqué le premier des deux buts français :

Tchéquie - France, photo: CTKTchéquie - France, photo: CTK « C’est un but chanceux. J’ai tiré et on est tous allés vers la cage. Le palet a rebondi sur moi avant de rentrer. Mais ce but n’est vraiment pas le plus important. Ce qui l’est, c’est la façon dont on joue, car il va falloir que l’équipe soit prête le jour J contre la Norvège. Pour nous, ce sera le gros match. »

Contre la Norvège, l’autre adversaire du groupe avec la Suède, la France devra gagner si elle entend faire aussi bien que l’année dernière et se qualifier pour le tour principal du Championnat du monde. La Suède et la République tchèque, favoris, sont quant à elles pratiquement assurées de la qualification et ont surtout des ambitions autrement plus élevées. Des ambitions légitimes selon Yorick Treille :

Tchéquie - France, photo: CTKTchéquie - France, photo: CTK « Chaque joueur tchèque est meilleur que nous techniquement. Ils ont un très bon collectif avec beaucoup de joueurs de qualité. Ca va très vite avec eux, ils contrôlent bien le palet. Ce n’était vraiment pas évident pour nous dans les deux premiers tiers. On avait la tête qui tournait un peu dans tous les sens. Mais ce sera pareil contre la Suède. C’est ça le très haut niveau. Il faut donc absolument que l’on prenne le rythme si on veut progresser. »

Pour ses prochains matchs, la France affrontera d’abord la Suède mercredi, puis la Norvège jeudi, deux équipes que la République tchèque retrouvera également dans l’ordre inverse.

10-05-2010