Tennis – Open d’Australie : attention, Berdych est de retour

14-01-2019

Premier tournoi du Grand Chelem de la saison, l’Open d’Australie réussit généralement plutôt bien aux joueurs tchèques ces dernières années. En attendant Karolína Plíšková ce mardi, les entrées en matière réussies à Melbourne ce lundi de Tomáš Berdych et de Petra Kvitová laissent à penser qu’il pourrait en être de même cette année aussi.

Cela faisait un an que Tomáš Berdych n’avait plus gagné un match en Grand Chelem. Eliminé dès le 1er tour à Roland-Garros puis absent durant toute la seconde moitié de saison dernière en raison de douleurs au dos, le Tchèque avait atteint les quarts de finale à Melbourne en 2018, éliminé alors par Roger Federer. Cette année, l’ancien n° 4 mondial est encore très loin d’avoir accompli un parcours aussi honorable, mais sa victoire au premier tour, ce lundi, en trois sets contre le Britannique Kyle Edmund (6-3, 6-0, 7-5), tête de série n° 13 et demi-finaliste de la dernière édition de l’Open d’Australie, a confirmé qu’il fallait bien de nouveau compter sur lui. Tomáš Berdych, photo: ČTK/AP/Andy BrownbillTomáš Berdych, photo: ČTK/AP/Andy BrownbillUne semaine après sa défaite en finale à Doha contre l’Espagnol Roberto Bautista Agut (cf. : https://www.radio.cz/fr/rubrique/sport/tennis-pliskova-et-berdych-prets-a-surfer-a-melbourne-sur-leur-debut-de-saison-reussi), Berdych a laissé une fort belle impression d’ensemble pour son entrée en matière dans le premier Grand Chelem de la saison. Convaincant du début à la fin d’un match long de seulement 1h45, le Tchèque, actuel modeste 57e mondial en raison de sa longue absence des courts, retrouve le plaisir simple du jeu, comme il l’a expliqué au sortir de sa victoire contre Edmund :

« La joie n’est pas la même qu’auparavant. J’aborde désormais les tournois avec un autre statut et dans une autre position que ceux auxquels j’étais habitué. Je suis désormais l’outsider et je viens de sortir le 13e mondial, celui qui était favori et était censé gagner ce match. Je profite, je me sens vraiment très bien sur le court, j’ai peut-être même les meilleures sensations de ma carrière. »

Au 2e tour d’un Open d’Australie qu’il affirme apprécier tout particulièrement et dont il a atteint les demi-finales en 2014 et 2015, Berdych sera opposé é un adversaire plus proche de lui au classement ATP. C’est en effet avec le Néerlandais Robin Haas, 58e mondial, qu’il croisera le fer. Et pour poursuivre sa route dans la compétition, le Tchèque, pas toujours apprécié de tous durant sa carrière, pourra compter sur un soutien auquel il n’était pas forcément habitué, comme l’a montré son match contre Kyle Edmund :

« J’ose croire que j’ai manqué au public durant mon absence et bien sûr que cela me fait plaisir. Mais j’espère que moi aussi, j’en donne aux gens qui me soutiennent ou me suivent. Mais le plus important reste mon niveau de jeu, et pour le moment j’en suis satisfait. »

 

Kvitová OK aussi

Très satisfaisante et convaincante a été aussi l’entrée en matière de Petra Kvitová, qui a disposé sans trembler en deux sets de l’imprévisible Slovaque Magdalena Rybáriková (6-3, 6-2). Au 2e tour, la Tchèque, récente vainqueur du tournoi de Sydney et tête de série n° 8 à Melbourne, affrontera la Roumaine Irina-Camilia Begu (70e mondiale), une adversaire a priori largement dans ses cordes.

Petra Kvitová, foto: ČTK/AP/David MoirPetra Kvitová, foto: ČTK/AP/David Moir C’est fini en revanche pour Barbora Strýcová (33e) et Kateřina Siniaková (34e). Bien que mieux classées que leurs adversaires, les deux Tchèques se sont respectivement inclinées contre la Kazakhe Yulia Putintseva (39e) et la Suissesse Belinda Bencic (49e). Grande héroïne de la finale victorieuse de la Fed Cup à l’automne dernier à Prague, Kateřina Siniaková, qui espère intégrer le Top 20 mondial cette saison, vit un début d’année compliqué :

« La fin de saison dernière a été excellente pour moi et l’idéal aurait bien sûr été de continuer sur cette lancée. Mais il y a une forte concurrence. Les autres filles travaillent dur elles aussi pour progresser ou se maintenir à leur meilleur niveau. Cela n’enlève rien au fait que mes éliminations dès le premier tour aux deux tournois australiens sont une grande déception. Il me reste encore le double et nous devons faire le maximum pour aller le plus loin possible dans la compétition. Je devrais m’en servir aussi pour améliorer mon jeu en simple. »

Enfin, toujours dans le tableau féminin, Karolína Plíšková, vainqueur récemment du tournoi de Brisbane et tête de série n° 7 à Melbourne, débutera ce mardi contre sa compatriote Karolína Muchová, modeste 138e mondiale issue des qualifications.

14-01-2019