Le tourisme fluvial à Prague

12-09-2010

Envie d’une découverte insolite de Prague ? Aujourd’hui je vous propose une balade sur la Vltava à bord d’un bateau historique de la compagnie de navigation fluviale praguoise, PPS, qui vient de fêter le 145e anniversaire de sa fondation.

Le coup de sifflet au départ de notre bateau est donné. Nous partons du quai Rašín. L’embarcadère est situé sous le pont Palacký, près de la Maison dansante construite par l’architecte américain Franck Gehry en voisinage immédiat de l’immeuble Art nouveau appartenant à l’ancien président Vaclav Havel. A bord d’un bateau, on a tout son temps pour admirer les bâtiments qui défilent autour. Si vous profitez d’une balade commentée, les guides vous livreront les secrets de cette rivière et vous raconteront l’historie de la marine de la Vltava. Notre guide, aujourd’hui, Dušan Sahula, directeur de la compagnie de navigation fluviale de Prague, observe qu’au début, les bateaux étaient un moyen de transport quotidien :

« Dans les années 1930, c’était une sorte de trafic à part entière, étant donné que le réseau des moyens de communication n’était pas aussi dense, tandis que aujourd’hui, le bateau est devenu une des attractions touristiques de Prague, un amusement… »

A quelques exceptions près, quand même : dans les années 1975, 1982 et puis encore en 2008, les transports en commun à Prague ont utilisé les bateaux pour remplacer des trams mis hors service en raison de travaux de reconstruction des rails.

Le bateau VltavaLe bateau Vltava Les premiers bateaux à vapeur ont été mis à l’eau dans la Vltava il y a 145 ans de cela, à la fin du mois d’août 1865. Pour fêter cet anniversaire, la compagnie PPS a proposé, le 28 août, des balades gratuites à bord de trois bateaux aubes historiques : le Vltava, baptisé du nom de la rivière Vltava, le Vyšehrad – nom du premier château des princes tchèques érigé sur un éperon rocheux au dessus de la rivière, et le Šumava, nom du massif montagneux dans le sud de la Bohême. Le bateau Vltava a été fabriqué dans le chantier naval de Libeň il y a 70 ans et est, avec le Vyšehrad, le plus ancien bateau de République tchèque. Au cours de la décennie écoulée, les deux ont été complètement modernisés tout en respectant leur aspect d’origine et en les dotant des systèmes de navigation automatiques les plus modernes.

Le bateau VyšehradLe bateau Vyšehrad La marine praguoise a vu le jour en 1865 mais déjà en 1841, le constructeur de navires et entrepreneur britannique, Joseph John Ruston, a présenté aux Praguois le premier bateau, le Bohemia, conçu spécialement pour la ville de Prague. Le mérite de Joseph John Ruston dans le développement de la navigation fluviale consiste par ailleurs aussi dans l’implantation, dans le quartier de Karlín, des usines mécaniques portant son nom, Rustonka, et ou étaient fabriqués des ponts, des machines à vapeur, etc...

La compagnie de navigation praguoise possède 27 bateaux de grande taille qui transportent près de 500 000 personnes, chaque année. Le plus souvent, il s’agit de croisières sur la Vltava dans le centre de Prague, autour des îles et sous les ponts, et de sorties au ZOO de Troja. Ensuite, il y a les lignes régulières reliant Prague à Mělník, au nord, et à la station de villégiature de Štěchovice, dans la direction sud.

La circulation sur la Vltava est vraiment animée, souligne Dušan Sahula :

« La marine compte quelques 30 bateaux de grande taille, mais le nombre de bateaux sur la Vltava est plus élevé, il approche de la cinquantaine. J’ai à l’esprit bien entendu la navigation à des fins commerciales. A plus de cela, il y a un grand nombre de yacht-clubs et de clubs d’aviron … ainsi donc on peut parler de centaines de bateaux qui sillonnent les eaux de Vltava… »

Comment faire pour éviter un accident ? La navigation fluviale est soumise à un code de navigation, similaire au code de la route. Les voies de navigation sont marquées par des balises. Or dans certaines situations, la pratique peut être différente, souligne le chef de la marine fluviale praguoise :

« Si vous me demandez qui a la priorité, c’est le bateau qui navigue à contre-courant, cela découle de la logique de la sécurité de navigation, mais ici, sur la Vltava c’est surtout la loi du plus grand qui prévaut… »

L’endroit le plus compliqué pour les bateaux se trouve sous le plus ancien pont praguois, le pont Charles qui enjambe la Vltava depuis le milieu du XIVe siècle. C’est ici que la rivière, dont la largueur à Prague varie entre 100 et 500 mètres, est la plus étroite :

Le bateau à vapeur François-Joseph Ier a explosé en 1898Le bateau à vapeur François-Joseph Ier a explosé en 1898 « Lors du passage sous le pont Charles, le capitaine est obligé d’identifier sa position par une station radar à bord, et d’informer par quelle voie de navigation il s’apprête à passer, et ce pour que le reste de la flotte praguoise lui fasse de la place. »

L’histoire de la marine praguoise ne connaît heureusement aucune collision, sauf un gros accident qui s’est produit en 1898 et au cours duquel le bateau à vapeur François-Joseph Ier a explosé.

Une curiosité qui captive l’attention de chaque passager, c’est le passage des bateaux par l’écluse située au pied du pont des Légions. C’est là aussi que se trouve la statue allégorique Vltava, lieu de cérémonies du souvenir à tous les noyés dans les rivières tchèques.

Štěchovice en 1912Štěchovice en 1912 Mais revenons encore aux débuts de la navigation praguoise. La ligne la plus ancienne, en service depuis 1865, est celle de Prague-Štěchovice, longue de 30 km. Chaque jour, à 4h15 du matin, un bateau avec à bord des fermiers approvisionnant la métropole par leurs produits partait de Štěchovice. Son importance a baissé avec l’introduction des services d’autobus, dans les années 1930. Ces années-là ont été des années noires pour la marine praguoise qui ne comptait alors que cinq bateaux. En revanche, une renaissance s’est produite après la fin de la guerre, en 1945. Le nombre de bateaux à vapeur a alors atteint le chiffre record de 28. Dans les années 1960, le parc fluvial a été modernisé, les bateaux à vapeur ayant perdu leur popularité. Les vapeurs n’ont pourtant pas disparu de la Vltava sauf qu’aujourd’hui, ils ne fonctionnent plus au charbon mais au mazout. La vitesse maximale de ces bateaux se situe autour de 20 km à l’heure.

Le bateau solaire ElektronemoLe bateau solaire Elektronemo Et qu’en est-il de l’avenir de la marine praguoise ? Pour la prochaine saison, la 146e, la compagnie de navigation praguoise prépare la mise en service de bateaux à propulsion électrique et à énergies renouvelables dont le tout premier bateau solaire en République tchèque. En attendant, vous pouvez toujours profiter des balades en bateau car la saison sur la Vltava ne se termine pas avant le 31 octobre.

12-09-2010